15 août 2020

Le président bulgare appelle le gouvernement de M. Borissov à démissionner au milieu des protestations contre la corruption

Samedi, le président bulgare Rumen Radev a appelé à la démission du gouvernement de Boyko Borissov, accusant le gouvernement de corruption, de liens avec les “oligarques”, ainsi que d’avoir ordonné des descentes de police dans les bureaux la semaine dernière.

Radev, membre du Parti socialiste bulgare (BSP), un parti d’opposition, a également appelé le procureur général, Ivan Geshev, à quitter son poste. Sa demande est intervenue après que deux procureurs soient entrés dans le bâtiment de la présidence jeudi et aient arrêté deux membres de l’administration présidentielle.

Ces derniers jours, des protestations de masse ont été déclenchées dans tout le pays, avec des milliers de personnes dans la capitale, Sofia, marchant contre “un modèle de gouvernance mafieux”.

“La transformation du gouvernement en une structure de type mafieux a poussé les Bulgares épris de liberté de tous âges, quelle que soit leur affiliation politique, à exiger le respect de la loi”, a déclaré M. Radev dans un discours télévisé à la nation.

Il a ajouté que les Bulgares en avaient assez et qu’ils réclamaient “la restauration de l’État de droit et des libertés civiles fondamentales qui ont été méthodiquement violées ces dernières années”.