13 août 2020

Le premier président n’essayant pas d’unir les Etats-Unis, il est le premier à avoir été élu : Mattis, ex-secrétaire à la défense

Au milieu des protestations nationales sur la mort de George Floyd, l’ancien secrétaire américain à la défense James Mattis a critiqué mercredi le président Donald Trump en disant qu’il est “le premier président de ma vie qui n’essaie pas d’unir le peuple américain”.

“Donald Trump est le premier président de mon vivant qui n’essaie pas d’unir le peuple américain – il ne fait même pas semblant d’essayer. Au lieu de cela, il essaie de nous diviser”, a déclaré Mattis, cité par CNN.

“Nous sommes témoins des conséquences de trois années de cet effort délibéré. Nous sommes témoins des conséquences de trois années sans leadership mature. Nous pouvons nous unir sans lui, en nous appuyant sur les forces inhérentes à notre société civile”, a-t-il ajouté.

A lire également : Les habitants de Minneapolis montent la garde pour protéger leurs maisons alors que les protestations font rage aux Etats-Unis

Pendant ce temps, l’ancien président Barack Obama, dans un forum virtuel, a conseillé aux communautés à travers les États-Unis d’essayer de changer en interne les politiques d’utilisation de la force.

“Aujourd’hui, je demande instamment à chaque maire de ce pays de revoir ses politiques de recours à la force avec les membres de sa communauté et de s’engager à rendre compte des réformes prévues”, a déclaré M. Obama.

Le 25 mai, Floyd est mort en garde à vue à Minneapolis, dans le Minnesota.

Les premières manifestations contre la brutalité policière et le racisme dans différentes villes des États-Unis ont rapidement été remplacées par des incidents violents dans tout le pays.