13 août 2020

Le Premier ministre néerlandais déclare que l’UE a besoin d’un fonds de relance avec des réformes

L’Union européenne a besoin d’un fonds de relance qui s’accompagnera de réformes structurelles, a déclaré jeudi Mark Rutte, le Premier ministre néerlandais, à la suite d’une réunion avec la chancelière allemande Angela Merkel à Berlin.

“Il est également important qu’un tel fonds soit réalisé en même temps que les réformes afin que tous les États membres de l’UE soient également forts, et dans le cas d’un coup ultérieur, un tel fonds ne sera même pas nécessaire”, a déclaré M. Rutte.

La rencontre de Merkel avec l’un des membres des pays économes de l’UE a eu lieu avant une réunion extraordinaire du Conseil de l’UE, prévue les 17 et 18 juillet.

Les dirigeants européens sont invités à se mettre d’accord sur la réponse budgétaire de l’Union à la crise du coronavirus avant les vacances d’été, afin d’atténuer les conséquences économiques de la pandémie.

Le paquet “nouvelle génération” de 750 milliards d’euros proposé par la Commission a suscité des divisions parmi les membres de l’Union, les “quatre frugaux”, à savoir l’Autriche, le Danemark, les Pays-Bas et la Suède, étant favorables à l’octroi de prêts qui doivent être remboursés, au lieu de subventions aux pays touchés par la pandémie.

Plus tôt dans la semaine, la Commission européenne a déclaré dans ses “Prévisions économiques de l’été 2020” que l’Europe entrera dans une récession plus profonde cette année et mettra plus de temps que prévu à se remettre de la crise du coronavirus.

L’économie de l’UE27 devrait se contracter de 8,3 % en 2020 et croître de 5,8 % en 2021, tandis que pour l’économie de la zone euro, un ralentissement de 8,7 % est prévu cette année, avant une croissance de 6,1 % en 2021.