23 septembre 2020

Le Premier ministre bulgare se dit prêt à démissionner mais souhaite que le gouvernement reste

Le Premier ministre bulgare Boyko Borissov a proposé mercredi de démissionner si cela permettait de maintenir son gouvernement de coalition.

Depuis le 9 juillet, des milliers de manifestants ont demandé la démission de Borissov et du procureur général Ivan Geshev, sous prétexte de corruption et de liens criminels. Le président Rumen Radev a également soutenu les manifestants.

M. Borissov a déclaré qu’il discuterait de cette option avec les dirigeants des deux partis nationalistes qui sont ses partenaires juniors dans la coalition gouvernementale.

“Je suis prêt à partir à tout moment. Je ne veux aucune tension à cause de moi. Je vais discuter avec mes partenaires de la coalition et leur proposer des options, dont une où je partirais et où le gouvernement continuerait”, a-t-il déclaré.

M. Borissov est au pouvoir depuis 2009 et son troisième mandat devrait se terminer en mars prochain. Auparavant, il a déclaré qu’il ne démissionnerait pas car, s’il venait à tomber, le parti socialiste d’opposition, avec son histoire de scandales de corruption, perdrait l’accès de la Bulgarie aux fonds européens, comme il l’a fait en 2008.