22 septembre 2020

Le pétrole augmente après la forte baisse des stocks de brut américain, indiquant une hausse de la demande

TOKYO (Reuters) – Le prix du pétrole a augmenté mercredi après qu’un rapport de l’industrie ait montré que les stocks de brut aux Etats-Unis ont baissé beaucoup plus que prévu, ce qui suggère que la demande s’améliore alors même que l’épidémie de coronavirus se répand dans le monde entier.

Brent brut a augmenté de 33 cents, soit 0,8 %, à 41,60 dollars le baril à 0044 GMT après une baisse de plus de 1 % mardi. Le brut américain a augmenté de 42 cents, ou 1,1%, à 39,69 dollars le baril, après avoir chuté de 1,1% lors de la session précédente.

Les stocks américains de pétrole brut et d’essence ont baissé plus que prévu la semaine dernière, tandis que les stocks de distillats ont augmenté, selon les données publiées par l’American Petroleum Institute (API) mardi dernier.

Les stocks de pétrole brut ont chuté de 8,2 millions de barils pour atteindre 537 millions de barils, alors que les analystes prévoyaient un tirage de 710 000 barils.

“Si les estimations de l’API sont vérifiées par les données officielles des agences gouvernementales qui doivent être publiées demain, cela sera considéré comme un signal haussier certain”, a déclaré Stephen Innes, stratège en chef des marchés mondiaux chez AxiCorp.

“Les rapports pourraient contribuer à apaiser certaines des inquiétudes persistantes concernant les stocks”, a-t-il déclaré.

Les données d’inventaire de l’Administration de l’information sur l’énergie du gouvernement américain doivent être publiées plus tard mercredi.

Les prix devraient néanmoins être plafonnés, selon les analystes, car le monde est inondé de pétrole après que le coronavirus ait fait chuter la demande de carburant d’environ un tiers.

Un sondage Reuters réalisé auprès des analystes a indiqué que les prix du pétrole se consolideront autour de 40 dollars le baril cette année, avec une reprise qui pourrait s’amorcer au quatrième trimestre.

Le virus continue à se propager dans le monde entier avec des taux d’infection toujours plus élevés. Le nombre de cas s’élève maintenant à plus de 10 millions et plus d’un demi-million de personnes meurent après avoir contracté le COVID-19.

(Reportage d’Aaron Sheldrick ; montage de Richard Pullin)

(Seuls le titre et l’image de ce rapport ont pu être retravaillés par le personnel de Business Standard ; le reste du contenu est généré automatiquement à partir d’un flux syndiqué).