20 septembre 2020

Le PDG de TikTok démissionne alors que la pression américaine monte

Kevin Mayer, le PDG de l’application vidéo chinoise TikTok, a annoncé mercredi sa démission, moins de quatre mois après avoir pris ses fonctions.

“Ces dernières semaines, alors que l’environnement politique a fortement changé, j’ai mené une réflexion approfondie sur ce que les changements structurels des entreprises vont exiger et sur ce que cela signifie pour le rôle mondial auquel j’ai souscrit”, a écrit M. Mayer dans un courriel adressé aux employés, vu par le New York Times.

Il sera remplacé par le directeur général américain Vanessa Pappas sur une base intérimaire, a déclaré TikTok dans un communiqué.

La décision de Mayer est intervenue dans un contexte de pression croissante des États-Unis, qui ont accusé la société d’avoir des liens étroits avec Pékin, ce qui pourrait constituer une menace pour la sécurité nationale.

Au début du mois d’août, le président américain Donald Trump avait signé un décret pour bloquer TikTok à moins qu’il ne vende ses activités américaines avant la mi-septembre, puis en avait émis un autre, donnant à la société mère ByteDance 90 jours pour le vendre.

Lundi, la société a intenté une action en justice contre le gouvernement américain, en invoquant le fait que l’interdiction de Trump l’empêche de bénéficier d’une procédure régulière, comme le garantit le cinquième amendement.

“Le décret publié par l’administration le 6 août 2020 pourrait priver cette communauté de ses droits sans aucune preuve pour justifier une action aussi extrême, et sans aucune procédure régulière”, a déclaré M. TikTok dans un article de blog.