5 août 2020

Le monde marque le 25e anniversaire du génocide de Srebrenica

La Bosnie-Herzégovine a célébré samedi le 25e anniversaire du massacre de Srebrenica, en présence d’un petit nombre de survivants, en raison de la pandémie de coronavirus.

L’exécution de plus de 8 000 hommes et garçons musulmans en juillet 1995 est le seul génocide déclaré en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale.

Pendant la guerre de Bosnie de 1992-1995, les forces serbes bosniaques ont poussé les non-Serbes hors des territoires qu’ils recherchaient, ce qui a poussé les musulmans à fuir dans plusieurs villes de l’est, dont Srebrenica. Le 11 juillet 1995, les forces serbes commandées par le général Ratko Mladic ont envahi Srebrenica, capturé et exécuté les hommes et les garçons, et jeté leurs corps dans des fosses communes, qui ont ensuite servi de preuves dans les procès pour crimes de guerre des dirigeants serbes bosniaques.

Samedi, 9 victimes nouvellement identifiées ont été enterrées au cimetière, où se trouvent les tombes de 6 643 autres victimes. Les restes de quelque 1 000 victimes du massacre sont toujours portés disparus.