15 août 2020

Le ministre belge de la défense affirme que le service de renseignement du pays était au courant des primes versées par la Russie aux talibans

Le service de renseignement militaire belge, le SGRS, savait que la Russie offrait des primes aux militants afghans pour tuer les troupes américaines et britanniques, a déclaré le ministre de la défense du pays, Philippe Goffin.

Le mois dernier, les services de renseignements américains ont découvert que l’armée russe offrait une récompense aux militants liés aux talibans en Afghanistan pour tout soldat américain ou de l’OTAN tué.

Les Talibans ont rejeté le rapport. Le président américain Donald Trump a d’abord affirmé qu’il n’avait pas connaissance des renseignements, puis a qualifié les rapports de “fausses nouvelles”.

“Le SGRS est conscient du soutien général de la Russie aux talibans en Afghanistan et confirme une possible interférence russe”, a déclaré M. Goffin, et a ajouté :

“Selon les informations dont nous disposons de sources ouvertes, un seul incident pourrait être lié au programme de primes, notamment l’attentat à la voiture piégée contre un convoi américain au début du mois d’avril 2019. Lors de cet attentat, trois soldats américains ont perdu la vie”.

La Belgique a fait partie d’une force conjointe de l’OTAN en Afghanistan. Au début de cette année, les troupes sont revenues.

Depuis le début de la guerre de 18 ans, plus de 2 400 membres des forces armées américaines ont été tués. L’année dernière a été la plus meurtrière en cinq ans pour les États-Unis en Afghanistan, avec 23 militaires tués au cours d’opérations dans le pays.