Arthur Troibras 31 juillet 2019
Trump interdit de bloquer les gens sur Twitter

Le ministère russe des Affaires étrangères a demandé mercredi au président Trump d’intervenir personnellement dans un différend impliquant Twitter et l’ambassade de Russie en Syrie.

Donald Trump, l’habitué des tweets

Le ministère russe a marqué M. Trump sur Twitter d’un tweet l’exhortant à faire quelque chose pour que l’entreprise de médias sociaux ne mette pas la main sur le compte de l’ambassade de Syrie.

“Cher M. le Président, la belle compagnie #US @Twitter a bloqué notre non moins beau compte @RusEmbSyria. Dites quelque chose d’aussi beau que vous l’avez dit sur la taxe numérique que la France a imposée aux ” grandes entreprises technologiques américaines “, a tweeté le ministère russe des Affaires étrangères à M. Trump.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré mercredi que Twitter avait suspendu le compte de l’ambassade sans explication, accusant l’entreprise de “censure” et d’avoir commis une “violation flagrante” de la libre expression.

Le compte Twitter de l’ambassade suspendu

Twitter a déclaré au Washington Times que le compte russe a été suspendu après que la société a vu des signes indiquant qu’il aurait pu être compromis.

Il a depuis été revu, mis à jour et rétabli, a déclaré Twitter au Times, mais pas avant que Moscou n’ait mis M. Trump dans le coup.

M. Trump a déclaré la semaine dernière qu’il prévoyait d’annoncer une ” action réciproque substantielle ” après que la France ait récemment imposé une taxe numérique aux entreprises de technologie américaines, entre-temps. Cette taxe obligera les grandes sociétés d’Internet à payer une taxe de 3 % sur les revenus générés par la fourniture de services aux utilisateurs français.

“Si quelqu’un les taxe, c’est bien son pays d’origine, les États-Unis “, a répondu M. Trump la semaine dernière.