22 septembre 2020

Le Kazatomprom va prolonger l’exploitation de l’uranium de 20% jusqu’en 2022

NUR-SULTAN, Kazakhstan – La compagnie atomique nationale Kazatomprom a l’intention de continuer à réduire la production d’uranium jusqu’en 2022, a déclaré le service de presse de la compagnie le 19 août.

Kazatomprom a annoncé son intention de continuer à réduire la production de 20% en 2022 par rapport au niveau prévu dans les contrats d’utilisation du sous-sol. En 2021, la société maintiendra également la production d’uranium de 20% en dessous du volume prévu dans le cadre des contrats d’utilisation du sous-sol et n’a pas l’intention d’augmenter la production afin de récupérer le volume des pertes subies en 2020 en raison des mesures prises pour lutter contre COVID-19, a déclaré Kazatomprom dans un communiqué.

Selon le président de Kazatomprom Galymzhan PirmatovLe marché mondial de l’uranium continue de se redresser après une longue période d’offre excédentaire. “Nous ne voyons tout simplement pas les signaux du marché pour atteindre la pleine capacité en 2022. L’incertitude du marché liée à la pandémie COVID-19 est importante, et les prix de l’uranium restent encore très bas”, a déclaré M. Pirmartov.

La société a précisé qu’aucune décision n’a été prise sur les volumes de production après 2022 et qu’elle continuera à suivre l’évolution du marché. Dans le même temps, un retour à la pleine production (dans le cadre de contrats d’utilisation du sous-sol) n’est pas attendu tant que le marché n’aura pas démontré une reprise durable évidente.