8 août 2020

Le Kazakhstan va prolonger la quarantaine de deux semaines

NUR-SULTAN, Kazakhstan – La quarantaine a été prolongée du 20 juillet au 2 août au Kazakhstan, a déclaré le Premier ministre Askar Mamin a déclaré le 14 juillet.

“A la suggestion du ministère de la santé pour stabiliser davantage la situation épidémiologique, nous avons décidé de prolonger les mesures restrictives dans la république pour deux semaines supplémentaires – du 20 juillet au 2 août”, a déclaré M. Mamin lors d’une réunion du gouvernement le 14 juillet.

La deuxième semaine de mesures strictes de quarantaine restrictive est actuellement en cours, le taux d’incidence se stabilise, a-t-il noté.

Dans le cadre de l’extension de la quarantaine, le gouvernement versera aux Kazakhs à faible revenu des prestations d’un montant de 42 500 tenges en un mois (1-411,6 tenges).

Pendant ce temps, le chef du bureau de l’OMS au Kazakhstan, Caroline ClarinvalIl a été demandé de ne pas se précipiter sur les conclusions selon lesquelles une pneumonie d’étiologie inconnue sévit au Kazakhstan. Afin de découvrir les causes d’une épidémie de pneumonie sans précédent, un groupe d’experts de l’OMS sera envoyé au Kazakhstan.

“Je pense qu’il n’est pas encore nécessaire de tirer des conclusions hâtives. Oui, le nombre de cas de pneumonie a augmenté depuis le début du mois de juin et nous avons été chargés d’examiner la situation. Le ministère de la santé le fait également. Ces messages ont beaucoup attiré l’attention des médias, mais nous devons, avant de tirer des conclusions, recueillir des données et les analyser”, a déclaré M. Clarinval dans une interview pour le site web de l’ONU.

Mike RyanLe directeur du programme de l’OMS pour les situations d’urgence, a déclaré précédemment que la pneumonie inconnue n’est probablement rien de plus que le COVID-19.

“Peut-être que certains patients ont demandé une aide médicale tardivement et qu’ils présentent des signes de pneumonie, mais nous ne pouvons toujours pas détecter la présence du virus. Nous devons également nous renseigner sur les capacités des laboratoires locaux – nous savons qu’il y a parfois des résultats dits faux négatifs. Tout cela fera l’objet d’une évaluation. L’OMS va également envoyer un groupe d’experts en recherche en laboratoire dans le pays”, a ajouté M. Clarinval.

Toutefois, elle a fait remarquer que l’augmentation du nombre de nouveaux cas d’infection à coronavirus n’est pas nécessairement liée à la suppression prématurée des mesures strictes de quarantaine introduites au Kazakhstan en mars. La raison peut être que la population du pays n’a pas réagi correctement à la suppression de la quarantaine.

Pendant une journée au Kazakhstan, 1856 patients atteints d’une infection à coronavirus ont été identifiés. Au total, 61 755 cas ont été enregistrés dans le pays.