20 septembre 2020

Le Kazakhstan va planter plus de 2 milliards d’arbres en 5 ans

NUR-SULTAN, Kazakhstan – Le président du Kazakhstan Kassym-Jomart Tokayev a donné l’ordre de planter plus de deux milliards d’arbres dans les forêts et 15 millions d’arbres dans les colonies dans un délai de cinq ans.

S’adressant au peuple kazakh en septembre, M. Tokayev a déclaré que le Parlement travaillait sur un nouveau code environnemental, qui vise à résoudre un certain nombre de problèmes systémiques. “Je demande au Parlement d’examiner et d’adopter ce document important d’ici la fin de l’année. Je donne l’instruction au gouvernement de commencer à mettre en œuvre des mesures pratiques pour améliorer la situation écologique. Nous devrions approuver un plan à long terme pour la conservation et l’utilisation rationnelle de la diversité biologique. Plus de 2 milliards d’arbres dans le fonds forestier et 15 millions dans les postes de population seront plantés d’ici cinq ans. Cette action conduira à une écologisation à grande échelle de notre pays”, a déclaré le président.

Tokayev a souligné que la question de la construction de la “ceinture verte” autour de Nur-Sultan est toujours d’actualité.

En outre, le chef de l’État a donné l’instruction de protéger par voie législative les parcs nationaux et autres ressources naturelles du Kazakhstan, de durcir les poursuites pénales et administratives contre les citoyens qui commettent des infractions dans ce domaine. “Nous devons accorder l’attention nécessaire à l’éducation environnementale de la jeune génération dans les écoles et les universités. Les actions environnementales de “Birge Taza Kazakhstan” visant à renforcer les valeurs environnementales dans la société doivent être menées de manière systématique. Une tâche importante est le développement actif de la culture du tourisme écologique dans le pays”, a déclaré le chef de l’État.

M. Tokayev a également prêté attention à la question de la croissance de l’économie “verte”. Il a chargé le Cabinet des ministres, en collaboration avec le secteur civil, d’élaborer un projet de loi sur la protection des animaux. Il a souligné que l’attitude envers les animaux est une mesure de la civilisation de tout État, alors que le Kazakhstan a la possibilité de se développer dans ce domaine.