20 septembre 2020

Le Kazakhstan perd 3,8 milliards de dollars en 8 mois en raison des réductions de production OPEP+.

NUR-SULTAN, Kazakhstan – Le budget du Kazakhstan pour les huit premiers mois de 2020 n’a pas reçu 1,6 trillion de tenges (3,8 milliards de dollars) provenant de la production de pétrole, selon le premier vice-premier ministre du Kazakhstan Alikhan Smailovna a déclaré lors d’un briefing le 4 septembre.

Il a été rapporté précédemment que depuis le début de l’année, le PIB du Kazakhstan a diminué de 2,9 %. En raison des restrictions de quarantaine, la baisse prévue des taux de production de pétrole est devenue un facteur contraignant pour la croissance économique.

“Dans le domaine de la production pétrolière, suite aux résultats de huit mois de cette année, les recettes budgétaires ont diminué de 46% par rapport à l’année dernière. Cela représente 1,6 trillion de tenges. A cet égard, les pertes d’exportation dans le domaine de la production de pétrole se sont élevées à 350 milliards de tenges (833 millions de dollars)”, a déclaré M. Smailov.

Auparavant, le ministre de l’énergie du Kazakhstan Nurlan Nogayev a déclaré que la production de pétrole et de condensats a diminué de 1,4 % au cours des sept premiers mois de 2020. Le Kazakhstan remplit ses obligations de réduction de la production pétrolière dans le cadre de l’OPEP+.

“Selon les résultats de sept mois de cette année, la production de pétrole et de condensats s’est élevée à 51,5 millions de tonnes. C’est 1,4 % de moins que le même indicateur en 2019”, a déclaré le chef du ministère de l’énergie. Il a expliqué que la baisse de la production de pétrole est liée à la mise en œuvre des accords conclus par OPEP +.

Les exportations de pétrole se sont élevées à 42 millions de tonnes (soit une augmentation de 0,4 %).

Production de gaz pour la période de référence – 33,4 milliards de mètres cubes (soit une augmentation de 1 %).

En avril, le Kazakhstan a rejoint les nouvelles obligations de l’accord entre les pays membres de l’OPEP + pour réduire collectivement la production de pétrole de 9,7 millions de barils par jour en mai-juillet 2020.

Le Kazakhstan s’est engagé à réduire sa production de pétrole de 390 000 barils par jour pour mai-juin.