27 octobre 2020

Le Kazakhstan adhère au protocole international sur l’abolition de la peine de mort

NUR-SULTAN, Kazakhstan – Au siège des Nations unies, le représentant permanent du Kazakhstan auprès de l’ONU Kairat Umarov a signé le deuxième protocole facultatif au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, visant à abolir la peine de mort, a déclaré le 24 septembre le service de presse du ministère kazakh des Affaires étrangères.

“La décision d’adhérer au protocole international sur l’abolition de la peine de mort a été annoncée plus tôt dans la journée par le président du Kazakhstan Kassym-Zhomart Tokayev dans son discours lors du débat politique général de la session du 75e anniversaire de l’Assemblée générale des Nations unies. Il a souligné que le Kazakhstan s’est engagé à mettre en œuvre le droit fondamental à la vie et à la dignité humaine”, a déclaré le ministère.

En décembre 2019, le président du Kazakhstan, dans le cadre de la mise en œuvre des réformes politiques dans le pays, a chargé le ministère des affaires étrangères d’entamer la procédure d’adhésion au deuxième protocole facultatif au Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

“La signature de ce document international est une continuation du parcours vers un rétrécissement progressif du champ d’application de la peine de mort et l’humanisation de la législation pénale. L’application de la peine de mort dans la République du Kazakhstan a été complètement suspendue par le décret du Président de la République du Kazakhstan sur l’introduction d’un moratoire correspondant en 2003”, peut-on lire dans le message.