7 août 2020

Le groupe néerlandais KLM va supprimer 4 500 à 5 000 emplois en raison de la pandémie de coronavirus

Le transporteur néerlandais KLM a déclaré vendredi qu’il supprimera entre 4 500 et 5 000 emplois à cause de la crise du coronavirus.

La société a déclaré dans un communiqué qu’en plus des 1 500 pertes d’emploi, quelque 1 500 contrats temporaires ne seront pas renouvelés et 2 000 emplois seront supprimés par le biais d’un programme de départ volontaire. Le groupe s’attend également à ce que l’attrition naturelle par les départs à la retraite” contribue à la suppression de 500 emplois supplémentaires.

KLM a déclaré qu’il ne s’attend pas à ce que la demande se rétablisse complètement avant 2023 ou 2024 et a déclaré que de nouvelles réductions de personnel sont possibles étant donné le niveau élevé d’incertitude”.

Au début de ce mois, la Commission européenne a approuvé un plan de sauvetage de 3,4 milliards d’euros (4 milliards de dollars) sous forme de prêts offerts par le gouvernement néerlandais pour aider l’entreprise à traverser la crise.

(Seuls le titre et l’image de ce rapport ont pu être retravaillés par le personnel de Business Standard ; le reste du contenu est généré automatiquement à partir d’un flux syndiqué).