27 octobre 2020

Le groupe de défense des droits de Jamal Khashoggi lancé deux ans après le meurtre

Un groupe de défense des droits, créé par le journaliste saoudien Jamal Khashoggi quelques mois avant son assassinat controversé en 2018, a maintenant été ouvert aux États-Unis.

Khashoggi, un critique du prince héritier saoudien Mohammed bin Salman, a été assassiné au consulat saoudien à Istanbul le 2 octobre 2018. Son corps aurait été démembré et retiré du bâtiment et ses restes n’ont pas été retrouvés.

La démocratie pour le monde arabe maintenant (DAWN) a été lancée mardi lors d’un événement virtuel à Washington, DC, juste avant le deuxième anniversaire de la mort de Khashoggi.

“Au cours de l’été 2018, Jamal a fondé le DAWN avec certains de ses amis, en se fondant sur sa conviction que seules la démocratie et la liberté apporteront une paix et une sécurité durables au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Nous allons perpétuer l’héritage de Jamal”, a déclaré Sarah Leah Whitson, PDG de DAWN, lors de l’événement.

Ce mois-ci, un tribunal saoudien a emprisonné huit personnes pour le meurtre de Khashoggi. Le procès a été critiqué par les militants des droits de l’homme qui ont déclaré que les commanditaires du meurtre étaient toujours en liberté.

En juillet, un tribunal d’Istanbul a commencé à juger par contumace 20 autres Saoudiens pour ce meurtre, dont deux anciens collaborateurs de Mohammed bin Salman. Lundi, les procureurs turcs ont inculpé six nouveaux Saoudiens soupçonnés d’être impliqués dans le meurtre.