12 août 2020

Le gouvernement de Hong Kong, favorable à Pékin, reporte officiellement les élections d’un an

Le gouvernement de Hong Kong a annoncé que les élections parlementaires de septembre seront reportées d’un an, en invoquant une augmentation des infections à COVID-19.

“L’annonce que je dois faire aujourd’hui est la décision la plus difficile que j’ai eu à prendre au cours des sept derniers mois”, a déclaré la responsable de la ville, Carrie Lam, lors d’une conférence de presse, selon l’agence Associated Press.

Elle a ajouté que “nous voulons garantir l’équité, la sécurité et la santé publiques, et nous devons nous assurer que l’élection se déroule de manière ouverte, équitable et impartiale. Cette décision est donc essentielle”.

L’opposition a accusé le gouvernement d’utiliser la pandémie comme prétexte pour entraver le choix et le droit de vote de la population lors des élections du Conseil législatif, initialement prévues pour le 6 septembre, alors que Hong Kong fait état de plus de 100 nouvelles infections par jour, depuis près de deux semaines.

Le report des élections est intervenu le lendemain de l’interdiction faite par le gouvernement à 12 candidats pro-démocratie, dont le militant Joshua Wong, et aux législateurs sortants Dennis Kwok et Alvin Yeung, de se présenter aux prochaines élections.

“Ce report est entièrement basé sur des raisons de sécurité publique, il n’y avait pas de considérations politiques”, a ajouté M. Lam.