22 septembre 2020

Le géant américain Bain Capital va racheter les compagnies aériennes de Virgin Australia en faillite

Le géant américain du capital-investissement Bain Capital a accepté de racheter la compagnie aérienne Virgin Australia, en faillite, a révélé vendredi l’administrateur Deloitte.

La nouvelle vient après que le concurrent Cyrus Capital Partners a retiré son offre en invoquant un manque d’engagement avec le vendeur, rapporte l’agence de presse Xinhua.

Deloitte a confirmé dans une déclaration qu’il avait conclu un acte de vente et d’exécution avec Bain Capital, qui, sous réserve des approbations, y compris un vote des créanciers en août, entraînera la vente et la recapitalisation de Virgin.

“Bain Capital a présenté une offre forte et convaincante pour l’entreprise qui assurera l’avenir de la deuxième compagnie aérienne australienne, de milliers d’employés et de leurs familles, et garantira que l’Australie continue à bénéficier des avantages d’un secteur de l’aviation compétitif”, a déclaré l’administrateur commun Vaughan Strawbridge.

Selon Deloitte, l’opération permettra de conserver des milliers d’emplois et de respecter tous les droits des employés, ainsi que les crédits de voyage et les points de fidélité des passagers.

En avril, Virgin s’est mise en administration volontaire, déclenchant ainsi le processus de vente de huit semaines.

Alors que l’industrie mondiale du voyage a été décimée par Covid-19, ceux qui ont facilité la vente ont déclaré que l’intérêt pour la compagnie aérienne montrait qu’une reprise était possible.

“Nous avons certainement été encouragés par le niveau d’intérêt manifesté par les parties, en dépit des conditions de marché actuelles induites par Covid”, a déclaré M. Strawbridge.