10 août 2020

Le FMI et la Banque mondiale confirment leur intention de tenir des réunions annuelles “essentiellement virtuelles”.

Les dirigeants du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale ont confirmé jeudi qu’ils se préparaient à tenir leurs réunions annuelles en octobre en grande partie en ligne, compte tenu de la pandémie de coronavirus.

Dans une déclaration commune, la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, et le président de la Banque mondiale, David Malpass, ont déclaré qu’ils recommandaient que les réunions annuelles, prévues du 12 au 18 octobre, se tiennent dans un “format essentiellement virtuel”.

Ils ont déclaré qu’ils restaient flexibles quant au format des discussions, en fonction de l’évolution de la situation, et qu’ils s’efforceraient de répondre aux besoins de leurs membres.

M. Malpass a d’abord divulgué les projets de réunions annuelles virtuelles dans une lettre adressée lundi aux gouverneurs de la Banque.

La décision de se réunir virtuellement, plutôt qu’en personne à Washington, était largement attendue compte tenu de l’augmentation des infections aux États-Unis et des restrictions de voyage qui persistent. Plus de 60 000 nouveaux cas d’infection par le C-19 ont été signalés aux États-Unis mercredi, ce qui représente le plus grand nombre d’infections sur une seule journée depuis l’apparition du virus en Chine à la fin de l’année dernière.

Les réunions de printemps ont également eu lieu virtuellement en avril.

Les réunions semestrielles des institutions rassemblent généralement quelque 10 000 fonctionnaires, hommes d’affaires, représentants de la société civile et journalistes du monde entier dans un quartier très fréquenté du centre-ville de Washington où se trouve leur siège.

Les événements annuels comprennent les réunions des 24 membres du Fonds monétaire et financier international (CMFI) du FMI et du Comité du développement, qui supervise le travail de la Banque mondiale, ainsi que de nombreuses réunions plus restreintes tout au long de la semaine.