4 août 2020

Le coronavirus pousse la menace de dégradation de la notation de crédit mondiale à un niveau record

Le nombre d’entreprises ou de pays risquant de voir leur notation de crédit réduite a atteint un niveau record en raison de la pandémie de coronavirus, selon une analyse de S&P Global.

Au total, 1 287 notations de S&P font l’objet d’un avertissement de déclassement, soit avec des “perspectives négatives” lorsque le changement pourrait prendre deux ans, soit sous “CreditWatch avec implications négatives” lorsque le risque est presque immédiat.

Il dépasse les 1 028 à la suite de la crise financière de 2009 et arrive malgré près de 700 déclassements déjà impactés par COVID-19 au cours des derniers mois.

“Près des deux tiers des émetteurs sont confrontés à un potentiel de déclassement en raison des défis sans précédent posés par les mesures de confinement liées à COVID”, a déclaré S&P dans son analyse.