24 octobre 2020

Le chef du Koweït, l’émir Al-Sabah, mort à 91 ans

L’émir du Koweït, Cheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah, est décédé mardi à l’âge de 91 ans, après avoir été pendant des décennies une figure de proue de ce pays du Golfe riche en pétrole.

Le cheikh Sabah a été ministre des affaires étrangères pendant près de 40 ans, de 1963 à 2003, date à laquelle il est devenu Premier ministre. Il dirigeait le pays depuis 2006. Le cabinet a annoncé que son frère et son successeur, le prince héritier Sheikh Nawaf al-Ahmad al-Sabah, était le nouveau dirigeant.

“Avec des cœurs remplis de douleur et de tristesse pour le peuple koweïtien, le monde islamique et arabe et les nations du monde, et avec la foi en la volonté de Dieu, le cabinet pleure … le Cheikh Sabah al-Ahmad al-Jaber al-Sabah qui est mort aux États-Unis mardi”, a déclaré le cabinet.

Le Cheikh Sabah était connu comme un artisan de la paix et un champion de l’humanitaire. Il a cherché à équilibrer les relations avec les grands voisins du Koweït, en forgeant des liens étroits avec l’Arabie Saoudite, en reconstruisant les liens avec l’ancien occupant irakien et en maintenant un dialogue ouvert avec l’Iran.

L’émir s’est fait enlever l’appendice en 2002, deux ans après s’être fait poser un pacemaker. En 2007, il a subi une opération des voies urinaires aux États-Unis. Son corps arrivera mercredi au Koweït en provenance des États-Unis, où il était hospitalisé depuis juillet.