3 août 2020

Le chef du FBI déclare que la Chine menace les familles pour contraindre les critiques étrangers à revenir en Chine

Le directeur du FBI Christopher Wray a déclaré mardi que le président chinois Xi Jinping était le fer de lance d’un programme visant à faire pression sur les Chinois aux Etats-Unis, considérés comme des menaces pour Pékin, afin qu’ils retournent en Chine.

Wray a déclaré que les Chinois aux Etats-Unis avaient été la cible du programme “Fox Hunt”, visant à faire taire les critiques sur la politique de Pékin. Les familles de ceux qui refusent de rentrer sont menacées et certains ont été arrêtés en Chine “pour faire pression”, a-t-il dit.

M. Wray a ajouté que la Chine utilisait l’espionnage, le cyber-vol, le chantage et d’autres moyens dans le cadre d’une stratégie visant à remplacer les États-Unis en tant que puissance économique et technologique dominante dans le monde. Il a exhorté les gens à contacter le FBI si des fonctionnaires chinois tentaient de les forcer à retourner en Chine.

Le ministère chinois des affaires étrangères a rejeté les commentaires de Wray comme étant des “mensonges politiques”. Pékin a nié à plusieurs reprises les accusations d’utilisation du cyber-espionnage contre les États-Unis.

M. Wray a toutefois déclaré que près de la moitié des 5 000 dossiers de contre-espionnage actifs du FBI sont actuellement liés à la Chine : “Nous avons maintenant atteint un point où le FBI ouvre une nouvelle affaire de contre-espionnage liée à la Chine toutes les dix heures environ”, a-t-il déclaré.