20 septembre 2020

Le Boeing 737 MAX Jet en vol d’essai au premier tour : Agence fédérale de l’aviation des États-Unis

Boeing a commencé à effectuer des vols de certification lundi afin d’évaluer les améliorations du système de contrôle automatique de l’avion, qui a été rendu responsable de deux crashs mortels qui ont forcé les régulateurs à immobiliser l’avion au sol, a déclaré la Federal Aviation Administration (FAA) dans un communiqué.

“La FAA et Boeing effectuent une série de vols de certification cette semaine pour évaluer les changements proposés par Boeing au système de contrôle automatisé du vol du 737 MAX. L’avion a décollé de Boeing Field à Seattle à 9h55, heure du Pacifique [4:55 p.m. GMT] aujourd’hui pour la première série de tests. Le vol devrait durer plusieurs heures”, indique le communiqué.

La série de vols de certification devrait durer trois jours, a ajouté le communiqué. Les tests effectués par les pilotes d’essai et les ingénieurs comprendront des manœuvres de vol et des procédures d’urgence pour évaluer si les mises à niveau de Boeing répondent aux normes de certification de la FAA, ajoute le communiqué.

La FAA a immobilisé le MAX au sol en 2019 après deux crashs – en Ethiopie et en Indonésie – qui ont tué 346 passagers et membres d’équipage. Les deux accidents ont été attribués à un mauvais fonctionnement des commandes de combat automatisées qui ont forcé les avions à s’immobiliser au sol peu après le décollage.

L’annonce faite lundi par la FAA a averti qu’en dehors des vols d’essai de cette semaine, “un certain nombre de tâches clés” restent à accomplir avant que le MAX ne soit autorisé à voler à nouveau et que les régulateurs auront besoin de plus de temps pour examiner en profondeur le travail de Boeing.

(Seuls le titre et l’image de ce rapport ont pu être retravaillés par le personnel de Business Standard ; le reste du contenu est généré automatiquement à partir d’un flux syndiqué).