20 septembre 2020

Le Belarus ouvre une procédure pénale contre le conseil de l’opposition

Les procureurs biélorusses ont ouvert jeudi une enquête pénale sur ce que les autorités appellent les tentatives des opposants au président Alexandre Loukachenko de “prendre le pouvoir”.

Cette enquête intervient après que l’opposition ait créé un Conseil de coordination pour superviser une transition pacifique à la suite d’élections contestées.

Loukachenko, qui dirige le pays depuis 1994, a remporté une victoire écrasante lors des élections du 9 août. Le vote, dénoncé par les fonctionnaires de l’UE, a déclenché des protestations de masse et une répression policière brutale. Le principal adversaire de Loukachenko, Svetlana Tikhanovskaya, s’est installé en Lituanie après le vote.

Mercredi, les alliés de Tsikhanouskaya ont convoqué la première réunion du Conseil de coordination et ont appelé à de nouvelles élections. Le conseil est composé de ses principaux associés, ainsi que de militants des droits et de représentants des travailleurs en grève.

“La création et les activités d’un tel conseil visent à prendre le pouvoir et à saper la sécurité nationale du Belarus”, a déclaré le procureur général Alexander Konyuk, ajoutant que sa création était “inconstitutionnelle”.

Les membres du conseil ont rejeté les accusations et insistent sur le fait que leurs actions sont pleinement conformes à la loi biélorusse.