13 août 2020

Le Belarus arrête 33 mercenaires du groupe Wagner de Russie avant le vote présidentiel

Les forces spéciales biélorusses ont arrêté 33 mercenaires russes après avoir reçu des informations selon lesquelles plus de 200 combattants étaient entrés dans le pays pour le déstabiliser avant l’élection présidentielle du 9 août, ont rapporté mercredi les médias d’Etat.

Les mercenaires auraient travaillé pour l’entrepreneur militaire privé russe Wagner. Les médias locaux ont rapporté que le groupe portait des vêtements de style militaire et ne se comportait pas comme les touristes russes le font habituellement.

Le président Alexandre Loukachenko a accusé à plusieurs reprises la Russie d’essayer de forcer le Belarus à abandonner son indépendance post-soviétique. La Biélorussie dépend des subventions et du soutien politique de Moscou.

Mercredi, Loukachenko a déclaré qu’il exigerait une explication de la part de la Russie. Jeudi, l’ambassadeur de Russie en Biélorussie a déclaré qu’il avait été convoqué au ministère des affaires étrangères.

Le Kremlin et le ministère russe des affaires étrangères n’ont pas réagi immédiatement à ce rapport.

La société Wagner est liée à Yevgeny Prigozhin, un homme d’affaires russe qui a été inculpé aux États-Unis pour s’être immiscé dans l’élection présidentielle de 2016.

Le groupe aurait également déployé des entrepreneurs militaires dans l’est de l’Ukraine, en Syrie et en Libye.