19 octobre 2020

L’Autorité palestinienne quitte la Ligue arabe pour protester contre les accords de paix avec Israël

L’Autorité palestinienne a quitté mardi sa présidence tournante des réunions de la Ligue arabe.

“La Palestine a décidé de concéder son droit à présider le conseil de la Ligue [of foreign ministers] à sa session actuelle. Il n’y a aucun honneur à voir les Arabes se précipiter vers la normalisation pendant sa présidence”, a déclaré le ministre des affaires étrangères Riyad al-Maliki.

Au début de ce mois, les Palestiniens n’ont pas réussi à persuader la Ligue arabe de condamner les nations qui rompent les rangs et normalisent leurs relations avec Israël.

Le Bahreïn et les Émirats arabes unis ont signé à Washington le 15 septembre des accords qui normalisent les liens avec Israël, une démarche que les Palestiniens considèrent comme un coup porté à leurs efforts pour mettre fin à l’occupation israélienne et obtenir un État indépendant.

“L’État de Palestine … refuse d’inscrire dans son histoire l’association de sa présidence avec la régression des valeurs et des principes qui était évidente lors de la dernière réunion du Conseil des ministres des affaires étrangères”, a déclaré M. Maliki.