11 août 2020

L’Australie va faire payer Google et Facebook pour le contenu des actualités

Le gouvernement australien a annoncé vendredi qu’il donnerait trois mois aux géants technologiques américains Facebook Inc. et Google d’Alphabet Inc. pour négocier un salaire équitable afin d’obtenir du contenu d’information, dans le but de soutenir le journalisme indépendant dans le monde entier.

“Il s’agit d’assurer une concurrence accrue, une meilleure protection des consommateurs et un paysage médiatique durable”, a déclaré le trésorier du pays, Josh Frydenberg, aux journalistes.

Cette décision fait suite à la publication d’un code de conduite obligatoire, M. Frydenberg ajoutant que les deux géants technologiques seront les premières plateformes numériques visées par la nouvelle législation et que d’autres entreprises suivront.

Les deux entreprises s’opposent fermement à cette idée, Google déclarant que le projet de code pourrait entraver l’économie numérique. En cas de désaccord sur la tarification, des arbitres seront nommés pour prendre une décision contraignante, tandis qu’en cas de violation du code, ils pourraient se voir infliger des “pénalités substantielles” pouvant aller jusqu’à 10 % du chiffre d’affaires annuel de la plateforme ou une amende de 7,2 millions de dollars.

Le projet de code de conduite, qui sera ouvert à la consultation jusqu’au 28 août, exige que les deux entreprises négocient le prix du contenu qui apparaît dans leurs flux d’informations et leurs résultats de recherche, et qu’elles notifient les entreprises de presse des modifications apportées aux algorithmes.