23 septembre 2020

L’Arabie Saoudite emprisonne huit personnes pour le meurtre de Khashoggi, la fiancée décrie le procès

Un tribunal saoudien a emprisonné lundi huit personnes pour l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi en 2018, selon les médias d’Etat.

Les médias d’État ont rapporté que cinq personnes ont été condamnées à 20 ans de prison, une personne a été condamnée à 10 ans et deux personnes ont été condamnées à sept ans pour ce meurtre. Le procès a été critiqué par les militants des droits de l’homme qui ont déclaré que les commanditaires du meurtre étaient toujours en liberté.

Khashoggi, un critique du prince héritier saoudien Mohammed bin Salman, a été assassiné au consulat saoudien à Istanbul le 2 octobre 2018. Son corps aurait été démembré et retiré du bâtiment et ses restes n’ont pas été retrouvés.

“Les autorités saoudiennes classent l’affaire sans que le monde ne sache la vérité sur les responsables du meurtre de Jamal. Qui l’a planifié, qui l’a ordonné, où se trouve son corps”, a déclaré Hatice Cengiz, la fiancée de Khashoggi, dans un communiqué.

“Le verdict est juste et dissuasif pour tout criminel … en tant que famille, nous avons choisi d’appliquer les lois (islamiques) de la charia depuis le début et il n’y a aucun tribunal au monde qui applique les règles de la charia comme en Arabie Saoudite”, a déclaré l’avocat de la famille Khashoggi, Motasem Khashoggi.