7 août 2020

L’Allemagne veut que les sanctions de l’UE ciblent les pirates informatiques russes

Le gouvernement allemand a proposé que l’UE impose des sanctions aux pirates informatiques russes responsables d’une cyber-attaque de grande envergure sur le Bundestag en 2015, a rapporté l’agence de presse allemande dimanche.

Si la proposition envoyée aux États membres reçoit le feu vert, ce sera la première utilisation d’un régime de cyber-sanctions de l’UE adopté en 2017.

La cyber-attaque massive contre la chambre basse du parlement allemand en 2015 a forcé l’arrêt de ses systèmes informatiques pendant plusieurs jours, l’agence de renseignement allemand accusant le renseignement militaire russe (GRU) de cyber-piratage.

Il s’agit du plus grand cyber-piratage jamais réalisé contre le Bundestag, et il a été considéré comme une tentative d’espionnage et de sabotage.

On estime que 16 gigaoctets de données, de documents et de courriels ont été volés sur le réseau du Bundestag, dont des milliers de courriels provenant du bureau d’Angela Merkel.

En mai, le procureur général allemand a émis un mandat d’arrêt contre le citoyen russe Dmitry Badin, membre du groupe APT28, qui est soupçonné d’être responsable de l’attentat de 2015, alors que le pays pense qu’un hacker de GRU était également impliqué.

Le mois dernier, le gouvernement a “étayé ses propositions de sanctions dans le cadre de l’UE en présentant un ensemble complet de preuves basées sur les résultats des autorités allemandes chargées des enquêtes et sur les informations des services de renseignement ainsi que sur des sources accessibles au public”, rapporte DW.