7 août 2020

L’Allemagne rejette la proposition de Trump de réintégrer la Russie au sein du G7

L’Allemagne a rejeté une proposition du président américain Donald Trump visant à réintégrer le président russe Vladimir Poutine au sein du G7, a déclaré lundi le ministre allemand des affaires étrangères Heiko Maas.

Le groupe des principaux pays industrialisés du monde est actuellement composé des États-Unis, du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni.

Il y a cinq ans, la Russie a été exclue du G8 de l’époque en raison de son annexion de la région ukrainienne de Crimée. Elle fait toujours partie du G20, un groupe plus large comprenant d’autres économies de marché émergentes.

Le mois dernier, M. Trump a déclaré qu’il reporterait le sommet du G7 à septembre ou plus tard et élargirait la liste des invités pour y inclure l’Australie, la Russie, la Corée du Sud et l’Inde. Le Canada et le Royaume-Uni ont déjà rejeté l’idée. Les décisions relatives à l’adhésion au G7 sont soumises au soutien unanime de tous les membres.

“Le G7 et le G20 sont deux formats judicieusement coordonnés. Nous n’avons plus besoin du G11 ou du G12”, a déclaré M. Maas en référence à la proposition de M. Trump d’inviter d’autres pays au G7.

Il a ajouté que la Russie elle-même pourrait apporter la plus grande contribution pour faire à nouveau partie du format G7 en contribuant à une solution pacifique du conflit en Ukraine.

“Mais nous savons aussi que nous avons besoin de la Russie pour résoudre des conflits tels que ceux en Syrie, en Libye et en Ukraine. Cela ne marchera pas contre la Russie, mais seulement avec la Russie. Mais la Russie doit aussi apporter sa contribution, qui est très lente en Ukraine”, a-t-il déclaré.