19 septembre 2020

L’Allemagne met fin aux tests obligatoires pour les voyageurs et interdit les protestations

Le ministre allemand de la santé, Jens Spahn, a déclaré mercredi que le pays mettra fin aux tests obligatoires de dépistage du coronavirus pour les voyageurs revenant de zones à haut risque à l’étranger et axera plutôt sa stratégie de dépistage sur les personnes présentant des symptômes.

Pendant les vacances d’été, les tests COVID-19 en Allemagne ont presque doublé pour atteindre 900 000 par semaine, a déclaré M. Spahn.

Les personnes revenant de zones à risque de coronavirus se voyaient proposer des tests gratuits dans les aéroports, ce qui leur permettait d’éviter la quarantaine obligatoire de 14 jours si leur résultat était négatif. La règle imposant aux voyageurs revenant de zones à haut risque de se mettre en auto-quarantaine pendant 14 jours sera maintenue.

“Avec la fin des vacances … ce risque diminue à nouveau. Nous devons nous concentrer davantage sur les patients présentant des symptômes et sur ceux qui ont été en contact avec des patients atteints de COVID”, a déclaré M. Spahn.

Il n’a pas précisé quand la stratégie de test serait modifiée, mais il est probable que la décision sera prise lors d’une réunion jeudi entre la chancelière Angela Merkel et les gouverneurs des États. De nombreux autres détails doivent encore être finalisés.

Les autorités berlinoises ont également interdit plusieurs manifestations prévues pour le week-end contre les mesures de lutte contre la pandémie de coronavirus.

Mercredi, l’Allemagne a signalé 1 576 nouveaux cas confirmés de coronavirus. Depuis le début de la pandémie, le pays a signalé 236 429 cas et 9 280 décès.