15 août 2020

L’Afghanistan écrit au Conseil de sécurité des Nations unies et soulève la question des “violations” du territoire par Pak

L’Afghanistan a écrit au Conseil de sécurité des Nations unies au sujet des violations continues de son territoire par les forces militaires pakistanaises et a déclaré qu’il demanderait à l’organe des Nations unies composé de 15 pays de prendre les mesures et les actions nécessaires pour y mettre fin si la situation n’est pas désamorcée au niveau bilatéral.

La représentante permanente de l’Afghanistan auprès des Nations unies, Adela Raz, a écrit au président du Conseil de sécurité, l’Allemagne, pour lui faire part des dernières violations du territoire afghan par les forces militaires pakistanaises. Elle a déclaré que cette incursion représente une répétition des violations car Kaboul avait déjà exprimé ses préoccupations au Conseil de sécurité en février et août 2019.

Raz a déclaré dans la lettre que le 15 juillet, les forces militaires pakistanaises ont commencé des attaques d’artillerie non provoquées contre les postes frontières afghans et les zones résidentielles civiles dans les districts de Sarakano et Asad Abad de la province de Kunar.

A lire également : La police pakistanaise enquête sur le ministre du Baloutchistan après l’assassinat d’un journaliste

Les attaques comprenaient 12 frappes d’artillerie lourde visant le district d’Asad Abad et plus de 160 coups d’artillerie tirés sur le district de Sarakano. En plus de quatre victimes parmi les membres des forces de défense et de sécurité nationales afghanes, les attaques ont fait six morts, dont deux femmes, et huit blessés, et ont causé des dommages importants aux biens civils.

“Nous voudrions réitérer une fois de plus, comme nous l’avons fait dans nos précédentes communications, que la question des violations du territoire afghan par les forces militaires pakistanaises se poursuit malgré les nombreux appels lancés au gouvernement du Pakistan, bilatéralement et par d’autres mesures, pour qu’il cesse ses activités illégales et provocatrices sur notre territoire souverain.

À cet égard, le gouvernement afghan exprime, une fois de plus, sa ferme condamnation du non-respect par le Pakistan de ses obligations en vertu des principes de la Charte des Nations unies ainsi que du droit international et du droit international humanitaire”, a-t-elle déclaré dans la lettre.

M. Raz a déclaré que le gouvernement afghan s’efforce actuellement de désamorcer la situation au niveau bilatéral, mais que si cela devait échouer, il demandera au Conseil de sécurité de prendre les mesures et les actions nécessaires pour mettre fin aux violations identifiées ci-dessus.

Elle a également demandé que la lettre de plainte concernant la poursuite des activités du Pakistan soit diffusée en tant que document du Conseil de sécurité et conservée pour référence au cas où les tentatives de désescalade s’avéreraient infructueuses.