20 septembre 2020

La Turquie convertit une autre église byzantine en mosquée

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a publié vendredi un décret présidentiel reconvertissant l’église byzantine historique du Saint-Sauveur à Chora, à l’ouest d’Istanbul, en mosquée.

Selon le journal officiel du gouvernement, l’église de Chora (Kariye), qui a servi de musée après la Seconde Guerre mondiale, a été transférée à l’administration de la Direction des affaires religieuses et sera ouverte au culte musulman.

Le changement de statut du monument a été décidé en novembre 2019, lorsque la plus haute cour administrative de Turquie a jugé que la décision de 1945 de changer son statut en musée était illégale, mais la décision n’a été mise en œuvre que vendredi.

Le ministère grec des affaires étrangères a condamné la décision, en citant qu’elle est “totalement répréhensible” et qu’elle constitue “une provocation pour les personnes religieuses partout dans le monde et pour la communauté internationale qui respecte les monuments de la civilisation humaine”.

L’archevêque Elpidophoros d’Amérique a également dénoncé le geste de la Turquie, déclarant que “Après la tragique transgression avec Sainte-Sophie, aujourd’hui monastère de Chora, cette exquise offrande de la culture byzantine au monde !

“Le peuple turc ne mérite pas une politique aussi bornée. Les appels et les exhortations de la communauté internationale sont ignorés. Combien de temps ?”, a écrit Elpidophoros dans un post sur Twitter vendredi.

Cette décision fait suite à la reconversion en juillet de Sainte-Sophie, la cathédrale patriarcale grecque de l’époque byzantine, en mosquée, une décision qui a suscité un tollé de la part de la communauté internationale.

Le monument de l’UNESCO, construit au VIe siècle, a été transformé en mosquée ottomane après la conquête de la ville de Constantinople par Mehmet le Conquérant en 1453. Après avoir servi de mosquée pendant près de 500 ans, Sainte-Sophie a été transformée en musée en 1934 par le père fondateur de la République de Turquie, Mustafa Kemal Ataturk.

La décision d’Ankara de changer le statut de musée de Sainte-Sophie a été condamnée par les Etats membres de l’UE, qui ont demandé à la Turquie de reconsidérer sa décision, tandis que la Grèce a accusé le pays de raviver “un sentiment nationaliste et religieux fanatique”.