19 octobre 2020

La Thaïlande interdit les rassemblements publics après l’escalade des protestations

Jeudi, la Thaïlande a interdit les manifestations et la police a arrêté au moins trois leaders de protestation, face à l’escalade des manifestations visant le roi Maha Vajiralongkorn ainsi que le premier ministre Prayuth Chan-ocha.

“Il est extrêmement nécessaire d’introduire une mesure urgente pour mettre fin à cette situation de manière efficace et rapide afin de maintenir la paix et l’ordre”, a déclaré M. Prayuth. Le décret interdit également la publication de “nouvelles sensibles” et donne à la police et aux soldats l’autorité nécessaire pour résoudre la “situation d’urgence”.

Les manifestations antigouvernementales ont commencé en juillet. Les manifestants demandent à Prayuth, qui a pris le pouvoir lors d’un coup d’État militaire en 2014, de démissionner. Ils veulent également des réformes de la monarchie.

Mercredi, des milliers de personnes ont défilé au siège du gouvernement pour demander la démission de Prayuth. La police a déclaré avoir arrêté plus de 20 militants, dont les leaders de la protestation Anon Nampa et Parit Chiwarak.

Quiconque critique la monarchie en Thaïlande risque entre 1,5 et 15 ans de prison.