15 août 2020

La statue de Churchill a été vandalisée à Londres lors des manifestations de Black Lives Matter

Les médias locaux ont rapporté que des manifestants antiracistes en Angleterre ont défiguré le mémorial de Winston Churchill à Westminster lors des manifestations de Black Lives Matter dimanche.

Selon le Evening Standard, les manifestants ont griffonné “était raciste” sur la statue du Premier ministre britannique du temps de guerre sur la place du Parlement dimanche après-midi alors que des milliers de personnes descendaient sur Londres pour une autre manifestation à propos de la mort d’un Noir américain, George Floyd.

Les militants ont encerclé le monument et se sont moqués de “Churchill était un raciste”, malgré l’intervention d’autres personnes pour le protéger de nouvelles dégradations.

La même statue a également été défigurée avec des graffitis verts lors d’un grand rassemblement antiraciste le samedi, 76ème anniversaire du jour J.

Cela a incité Piers Morgan, de l’émission Good Morning Britain d’ITV Breakfast, à tweeter : “Mémo aux manifestants à Westminster aujourd’hui : défigurer la statue de Sir Winston Churchill à l’occasion du 76ème anniversaire du Jour J n’est pas une bonne façon de faire valoir votre point de vue.”

A lire également : La famille se prépare pour les funérailles de George Floyd ; Joe Biden va rendre les derniers hommages

Des milliers de personnes ont inondé les rues devant l’ambassade américaine de Londres hier pour un autre rassemblement “Black Lives Matter”, parallèlement aux rassemblements de Manchester, Edimbourg et Bristol parmi les autres villes du Royaume-Uni.

À Bristol, dans le sud-ouest de l’Angleterre, une statue en l’honneur du marchand d’esclaves du XVIIe siècle, Edward Colston, a été démolie par des manifestants.

Des manifestants ont ensuite été vus en train de rouler la statue vers le port voisin et de la jeter dans la rivière Avon.

La police locale a déclaré à CNN qu’une enquête avait été lancée sur l’incident.

“Un petit groupe de personnes a clairement commis un acte criminel en abattant une statue près de Bristol Harbourside”, ont déclaré dimanche les polices d’Avon et de Somerset dans un communiqué.

“Une enquête sera menée pour identifier les personnes impliquées et nous sommes déjà en train de rassembler des images de l’incident”, peut-on lire dans la déclaration.

La statue de Colston se trouvait dans le centre de Bristol depuis 1895, mais elle était devenue de plus en plus controversée, des pétitions ayant été créées pour demander son retrait.

Selon la police locale, la manifestation “Black Lives Matter” de dimanche à Bristol a rassemblé environ 10 000 personnes.

“La grande majorité de ceux qui sont venus exprimer leurs préoccupations concernant l’inégalité et l’injustice raciales l’ont fait de manière pacifique et respectueuse”, aurait déclaré la police.

“La sécurité du public était notre priorité absolue et, heureusement, il n’y a eu aucun cas de désordre ni aucune arrestation”, ont-ils ajouté.