22 septembre 2020

La Russie convoque l’ambassadeur allemand sur l’allégation d’empoisonnement de Navalny

Mardi, le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur d’Allemagne à Moscou, Geza Andreas von Geyr, pour qu’il assiste aux discussions concernant les accusations d’empoisonnement du critique du Kremlin, Alexei Navalny.

Alors que les autorités allemandes soutiennent qu’il y a une “preuve sans équivoque” que le leader de l’opposition russe a été empoisonné avec un agent neurotoxique de l’époque soviétique, appelé Novichok, le Kremlin a rejeté ces affirmations, insistant sur le fait que le gouvernement allemand “bluffe”.

“Il est évident que Berlin bluffe et sert un programme politique sale”, a écrit la porte-parole du ministère russe des affaires étrangères, Maria Zakharova, sur Facebook, en demandant à Berlin de fournir toutes les informations disponibles.

Plus tard dans la journée, les ministres du G7 ont condamné l'”empoisonnement confirmé” de Navalny dans les termes les plus forts et ont appelé la Russie à “établir d’urgence et pleinement la transparence sur les responsables de cette odieuse attaque d’empoisonnement”.

“Nous, les ministres des affaires étrangères du G7 du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, du Royaume-Uni et des États-Unis d’Amérique et le haut représentant de l’Union européenne, sommes unis pour condamner, dans les termes les plus fermes, l’empoisonnement confirmé d’Alexei Navalny”, selon un communiqué publié par le Département d’État américain.

Navalny a été conduit à l’hôpital Charite à Berlin le 22 août, après s’être senti malade lors d’un vol de la Sibérie à Moscou, obligeant l’avion à faire un atterrissage d’urgence à Omsk, où il a passé deux jours à l’hôpital avant d’être évacué vers l’Allemagne.

Lundi, l’hôpital Charite de Berlin a annoncé que son état s’était amélioré et qu’il était sevré de la ventilation mécanique.