14 août 2020

La réunion du Comité permanent du Parti communiste népalais ajournée au 8 juillet

La réunion du Comité permanent du Parti communiste népalais (NCP), prévue lundi pour délibérer sur l’unité du parti au pouvoir, a été ajournée au 8 juillet, a déclaré Surya Thapa, conseiller de presse du Premier ministre KP Sharma Oli.

Auparavant, la réunion du Comité permanent qui devait se tenir samedi a été reportée au lundi après que les responsables du parti aient cherché du temps pour en discuter plus avant. Le sort d’Oli devait être décidé lors de cette réunion.

Après l’échec des discussions entre Oli et le coprésident du parti, Pushpa Kamala Dahal, vendredi, tous deux avaient convenu de siéger à nouveau samedi matin avant la réunion du Comité permanent.

Selon les dirigeants, le moment n’est pas encore fixé pour une rencontre entre les deux présidents.

Le PCN est au bord d’une rupture avec les factions Oli et Dahal qui durcissent leurs positions.

La faction Dahal, soutenue par de hauts dirigeants, dont le Madhav Nepal et le Jhalanath Khanal, a exigé qu’Oli quitte à la fois la présidence du parti et le poste de Premier ministre. Oli, cependant, a refusé de bouger.

Au cours de leurs entretiens du vendredi, qui ont duré environ trois heures, Dahal avait réitéré sa position selon laquelle Oli devrait se retirer, mais ce dernier a refusé, se disant ouvert à toute autre question, à l’exception de sa démission.

Oli a fait l’objet de vives critiques lors de la réunion de la commission permanente du 30 juin, la plupart des membres ayant exigé sa démission.

Le Premier ministre a été critiqué au sein et en dehors du parti pour l’incapacité du gouvernement à traiter un certain nombre de questions, en particulier après avoir déclaré publiquement que l’Inde essayait de le renverser.

(Seuls le titre et l’image de ce rapport ont pu être retravaillés par le personnel de Business Standard ; le reste du contenu est généré automatiquement à partir d’un flux syndiqué).