8 août 2020

La réponse à la pandémie en Asie du Sud-Est doit s’attaquer aux inégalités croissantes : Rapport de l’ONU

Les Nations unies ont félicité les gouvernements d’Asie du Sud-Est d’avoir agi rapidement pour endiguer les conséquences sanitaires les plus graves de la pandémie de Covid-19, mais ont souligné la nécessité de réduire les inégalités croissantes dans la région.

La note de politique générale du Secrétaire général de l’ONU : The Impact of Covid-19 on Southeast Asia, avertit toutefois que ces premiers succès doivent se traduire par la résolution des graves revers socio-économiques qui menacent d’aggraver encore les inégalités.

“Comme dans d’autres parties du monde, l’impact sanitaire, économique et politique de Covid-19 a été important dans toute l’Asie du Sud-Est, frappant le plus durement les plus vulnérables”, a déclaré le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, ajoutant que si la région a beaucoup de travail à faire, elle dispose également de capacités formidables.

“La pandémie a mis en évidence de profondes inégalités, des lacunes dans la gouvernance et l’impératif d’un développement durable. Et elle a révélé de nouveaux défis, notamment pour la paix et la sécurité”, a-t-il déclaré.

Le nouveau rapport de l’ONU examine comment le Covid-19 a affecté 11 pays d’Asie du Sud-Est et propose des recommandations orientées vers l’action pour atténuer les impacts immédiats et planifier les voies de sortie de la crise.

La note souligne l’impact disproportionné de la pandémie sur les groupes vulnérables, en particulier les travailleurs de l’économie informelle. La crise menace de les faire retomber dans la pauvreté et le chômage.

“La réponse à la pandémie et la réalisation des objectifs de développement durable sont étroitement liées. Nous avons besoin d’un avenir plus équitable, plus durable et plus résistant”, a déclaré Armida Salsiah Alisjahbana, secrétaire générale adjointe des Nations unies et secrétaire exécutive de la Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (CESAP).

Pour aller de l’avant, quatre domaines seront essentiels dans les plans de relance de la région : la lutte contre les inégalités, la réduction de la fracture numérique, l’écologisation de l’économie et la défense des droits de l’homme et de la bonne gouvernance.

Ce rapport fait partie d’une série de notes d’information publiées par les Nations unies qui examinent les dimensions sectorielles et géographiques de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

.

(Seuls le titre et l’image de ce rapport ont pu être retravaillés par le personnel de Business Standard ; le reste du contenu est généré automatiquement à partir d’un flux syndiqué).