Damien ROUSSON 25 mars 2019

Il interdira les fusils d’assaut semi-automatiques et militaires.

La Nouvelle-Zélande continue d’être émue par le massacre.

La Nouvelle-Zélande va interdire les fusils d’assaut semi-automatiques et militaires après le meurtre de 50 personnes dans deux mosquées la semaine dernière, a annoncé jeudi le Premier ministre Jacinda Ardern.

“Le 15 mars, notre histoire a changé à jamais. Maintenant, nos lois aussi. Nous annonçons des mesures au nom de tous les Néo-Zélandais pour renforcer nos lois sur les armes à feu et faire de notre pays un endroit plus sûr “, a dit Mme Ardern, ajoutant que toutes les armes semi-automatiques utilisées pendant l’attaque terroriste du vendredi 15 mars seront interdites.

Il demande que les nouvelles lois entrent en vigueur le 11 avril et qu’un plan de rachat jusqu’à 200 millions de dollars néo-zélandais (138 millions de dollars) soit mis en place pour les armes interdites.

Ces mesures visent à interdire toutes les carabines semi-automatiques de type militaire (MSSA) et les fusils d’assaut, ainsi que les pièces utilisées pour convertir les armes en MSSA et tous les chargeurs de grande capacité.

L’annonce, qui a reçu un large soutien de presque tous les secteurs et la collecte de plus de 40 000 signatures pour demander l’interdiction de ces armes, intervient après que l’Australien Brenton Tarrant ait utilisé deux armes modifiées semi-automatiques lors des attaques contre les mosquées Al Noor et Linwood de la ville de Christchurch.

Depuis la tragédie de Christchurch jusqu’à mardi dernier, 37 armes semi-automatiques ont été rendues volontairement, selon les données de la police, tandis que le portail GunPolicy indique qu’il y a plus de 1,2 million d’armes à feu légales et illégales dans le pays.

L’exécutif néo-zélandais a précisé que la proposition comprend des exceptions, car elle admet qu’elles sont nécessaires dans les zones rurales pour la lutte antiparasitaire et les compétitions internationales de tir des forces de police et de défense. Sont également exclus de l’interdiction les fusils et carabines de calibre 0,22 communément utilisés pour la chasse au canard, selon une déclaration du bureau d’Ardern donnant des détails sur la mesure proposée.

Entrepreneur sur la région lyonnaise, je suis persuadé que le monde a besoin d'articles bienveillants afin recréer de la confiance dans la presse et de laisser derrière nous cette phase de défiance et cette ère de fake news.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*