19 septembre 2020

La Malaisie abandonne les poursuites pénales contre Goldman Sachs concernant la vente d’obligations 1MDB

Vendredi, les procureurs malaisiens ont retiré les charges pénales contre trois unités de Goldman Sachs accusées d’avoir trompé les investisseurs sur plus de 6,5 milliards de dollars de ventes d’obligations qu’elles avaient aidé à organiser pour un fonds d’État, ont rapporté les médias locaux.

Les unités, basées à Londres, Hong Kong et Singapour, avaient plaidé non coupable en février. La banque a nié à plusieurs reprises les méfaits.

Auparavant, Goldman Sachs avait accepté de verser 3,9 milliards de dollars à la Malaisie pour régler une enquête sur son rôle présumé dans un scandale impliquant le fonds d’investissement d’État 1MDB, dont l’ancien premier ministre malaisien Najib Razak est l’un des cofondateurs.

En juillet, Razak a été reconnu coupable de corruption et condamné à 12 ans de prison pour le pillage de plusieurs milliards de dollars de la 1MDB. Il a insisté sur le fait qu’il avait été trompé par des banquiers malhonnêtes et que les accusations portées contre lui sont de nature politique.