15 août 2020

La Lufthansa annonce la suppression de 1 000 emplois administratifs

La compagnie aérienne allemande Lufthansa a annoncé mardi qu’elle supprimera 1 000 emplois administratifs et 20 % de ses postes de direction, dans le cadre de son plan de restructuration visant à atténuer les conséquences économiques de la pandémie de coronavirus.

Le groupe Lufthansa, qui emploie environ 138 000 personnes, avait laissé entendre le mois dernier qu’il pourrait devoir supprimer 22 000 emplois à temps plein dans le monde, en raison de la baisse de la demande provoquée par la pandémie.

Le groupe, qui comprend Austrian Airlines, Swiss International, Brussels Airlines, perdrait 1 million d’euros de réserves de trésorerie chaque heure, en raison de l’effondrement de la demande de transport aérien.

Le transporteur a souligné qu’il souhaitait réduire les prêts et les participations du gouvernement dès que possible afin d’éviter une augmentation des frais d’intérêt, car des taux plus élevés augmenteraient la charge financière de l’entreprise et exigeraient davantage de réductions de coûts.

Le transporteur a également déclaré qu’il accélérerait ses plans pour faire de sa compagnie aérienne principale une entité corporative séparée, a déclaré un porte-parole, selon Reuters.

Le mois dernier, les actionnaires du transporteur allemand ont approuvé la création d’un fonds de 9 milliards d’euros pour la lutte contre le coronavirus plan de sauvetage de Berlin, qui donnera au gouvernement allemand une participation de 20 % dans la compagnie aérienne, ainsi que deux sièges au conseil de surveillance.