19 septembre 2020

La junte malienne propose un régime militaire de trois ans et accepte de libérer le président : rapports

La junte militaire du Mali a proposé un plan pour un organe de transition dirigé par des soldats pour gouverner pendant trois ans et a accepté de libérer le président évincé, ont rapporté les médias français.

Mardi dernier, le président Ibrahim Boubacar Keita et le premier ministre Boubou Cisse ont été saisis par des soldats mutins, dans une escalade d’une crise qui a duré des mois.

La proposition aurait été présentée dimanche lors de pourparlers entre les soldats rebelles et les membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dirigée par l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan.

“Nous sommes parvenus à un compromis sur certains aspects et les négociations se poursuivront demain”, a déclaré le porte-parole de la junte, le colonel Ismael Wague.

Aucune des deux délégations n’a précisé sur quels points elles s’étaient mises d’accord. Toutefois, selon les médias, les discussions ont porté principalement sur le sort du président Keita détenu et sur les détails de la transition vers un régime civil.