14 août 2020

La Hongrie impose des contrôles aux frontières et une quarantaine pour empêcher la propagation du virus

La Hongrie a imposé de nouvelles restrictions aux voyages transfrontaliers à partir de mercredi prochain, afin d’empêcher la propagation du coronavirus, a déclaré dimanche le chef de cabinet du premier ministre Viktor Orban, Gergely Gulyas.

Le pays a levé la plupart de ses restrictions de fermeture et a ouvert ses frontières en mai. Selon M. Gulyas, le virus doit rester “en dehors des frontières” afin d’éviter la réimposition des mesures de confinement.

En vertu des nouvelles règles, les ressortissants hongrois revenant de pays à haut risque répertoriés comme “rouges” devront se soumettre à des contrôles sanitaires à la frontière. Ces pays comprennent l’Albanie, le Kosovo, le Monténégro et l’Ukraine voisine.

Ils devront également se soumettre à une quarantaine de 14 jours même s’ils ne sont pas infectés, ce qui ne peut être évité qu’avec deux tests de dépistage de coronavirus négatifs au cours des cinq jours précédents.

Il en va de même pour les étrangers provenant de pays figurant sur la liste “jaune”, mais ceux des pays “rouges” seront interdits d’entrée.

La liste “jaune” des pays comprend la Serbie, la Bulgarie, le Portugal, la Roumanie, la Russie, la Suède et le Royaume-Uni. La liste sera régulièrement mise à jour, ont indiqué les autorités.