25 octobre 2020

La Grande-Bretagne et l’Union européenne ont établi un nouveau calendrier de réunions pour l’après-Brexit

Le gouvernement britannique et l’Union européenne (UE) ont confirmé qu’un nouveau calendrier de réunions visait à parvenir à un accord post-Brexit sur une future relation avant la fin de 2020.

Une série de réunions entre les équipes de négociation des deux parties se tiendront à Londres et à Bruxelles au cours des mois d’août et de septembre, avec un dernier tour qui aura lieu à Bruxelles dans la semaine se terminant le 2 octobre, a rapporté l’agence de presse Xinhua vendredi.

Le négociateur en chef de l’UE pour les accords de Brexit, Michel Barnier, a déclaré la semaine dernière, à l’issue du dernier cycle de négociations, qu’un accord serait nécessaire au plus tard en octobre. Il s’agissait de faire en sorte qu’il puisse être ratifié par l’UE et ses 27 États membres avant la fin de l’actuelle période de transition post-Brexit, le 31 décembre.

Les détails du programme des réunions ont été publiés par Downing Street, le gouvernement britannique affirmant que le programme tient compte de l’état actuel des négociations après six cycles.

Le dernier cycle de négociations s’est achevé le 23 juillet, lorsque les deux parties ont déclaré qu’il y avait encore du chemin à parcourir pour parvenir à une future relation commerciale.

L’avenir de la pêche dans les eaux au large des îles britanniques ainsi que les conditions dites équitables ont été les pierres d’achoppement pour parvenir à un accord à temps pour le 31 décembre, lorsque la période de transition de Brexit prendra fin après le départ de la Grande-Bretagne de l’UE le 31 janvier.

À la fin des discussions de la semaine dernière, M. Barnier a déclaré que la Grande-Bretagne n’avait pas montré de volonté de sortir de l’impasse dans le domaine de la pêche, ni d’appliquer les règles de concurrence post-Brexit dans les échanges commerciaux.

Selon Downing Street, le calendrier des réunions a défini un processus d’avancement établi pour créer les conditions les plus propices à la conclusion et à la ratification d’un accord avant la fin de 2020.

Sous réserve d’éventuelles contraintes liées à COVID-19, les groupes de négociation se réuniront physiquement, en totalité alternativement à Bruxelles et à Londres, avec des sessions spécialisées dans des formats plus restreints.

Le cycle 7, la prochaine session formelle de négociation, aura lieu à Bruxelles à partir du 17 août.

Le huitième tour se déroule à Londres dans la semaine du 7 septembre, et la réunion finale du neuvième tour a lieu à Bruxelles du 28 septembre au 2 octobre.

Si la Grande-Bretagne et l’UE ne parviennent pas à conclure un accord commercial avant l’expiration de la période de transition, les deux parties commerceront selon les termes de l’Organisation mondiale du commerce, en vertu desquels les nouveaux contrôles aux frontières et les nouveaux tarifs douaniers entraîneront un coût supplémentaire pour leurs échanges.

–IANS

rt/

(Seuls le titre et l’image de ce rapport ont pu être retravaillés par le personnel de Business Standard ; le reste du contenu est généré automatiquement à partir d’un flux syndiqué).