14 août 2020

La France va tester les voyageurs de 16 pays de la “zone rouge” à partir du 1er août

A partir du 1er août, la France testera les voyageurs arrivant de 16 pays de la “zone rouge”, dont l’Inde, où la pandémie de coronavirus fait toujours rage, a annoncé le Premier ministre Jean Castex.

Le gouvernement français a prévu de “renforcer la sécurité sanitaire aux frontières” en raison du risque élevé de résurgence du virus, a déclaré vendredi l’agence de presse Xinhua, citée par Castex lors de sa visite à l’aéroport Charles-de-Gaulle.

Outre l’Inde, les autres pays à haut risque sont les États-Unis, le Brésil, l’Algérie, le Bahreïn, Israël, l’Afrique du Sud, le Koweït, le Qatar, les Émirats arabes unis, Oman, le Panama, le Pérou, la Serbie, la Turquie et Madagascar.

Comme la frontière française est fermée à ces pays, la mesure ne sera appliquée qu’aux citoyens français qui y vivent ou aux voyageurs de ces nations qui ont une résidence établie en France, a déclaré M. Castex aux journalistes.

“Nous savons que dans un certain nombre de ces pays, il n’existe pas de stratégie de test et que l’accès aux tests est difficile, c’est pourquoi nous avons décidé de généraliser les tests à l’arrivée”, a-t-il déclaré.

A lire également : Coronavirus EN DIRECT : 1 337 022 cas en Inde ; le Tamil Nadu approche les 200 000

Pour l’Espagne, la frontière française reste ouverte mais des discussions entre les deux pays sont en cours pour limiter au maximum le flux de trafic, a ajouté M. Castex.

“Concernant la situation en Catalogne, qui connaît des indicateurs sanitaires dégradés, nous recommandons vivement aux citoyens français d’éviter de s’y rendre tant que la situation sanitaire ne s’est pas améliorée”.

En France, “la circulation virale est en nette augmentation avec un R (taux de reproduction) de 1,3 et un nombre quotidien de nouveaux cas supérieur à 1 000”, a averti le ministère de la Santé du pays.

“Nous avons ainsi effacé une bonne partie des progrès que nous avions réalisés au cours des premières semaines de déconfinement”, a-t-il ajouté.

La France a enregistré jusqu’à présent 217 797 cas de Covid-19, dont 1 130 en une seule journée vendredi, contre 1 062 la veille.

Entre-temps, 30 192 personnes ont perdu la vie à cause du virus, dont 10 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures, selon le ministère.

Depuis le 9 mai, date à laquelle le gouvernement a commencé à assouplir les règles restrictives, 581 groupes ont été identifiés, dont 215 sont toujours actifs.

Onze nouvelles grappes ont été détectées au cours des dernières 24 heures.