10 août 2020

La France s’enfonce dans la récession, avec un PIB de 14 % au deuxième trimestre

L’économie française s’est contractée de près de 14 % au deuxième trimestre alors que le pays était sous le coup d’une épidémie de coronavirus, a déclaré vendredi l’INSEE.

C’est le troisième trimestre consécutif de contraction économique. Selon l’INSEE, la chute de 13,8 % d’avril à juin intervient après une contraction du PIB de 5,9 % au premier trimestre 2020 et de 0,1 % au quatrième trimestre 2019.

Au deuxième trimestre, les importations ont chuté de 17,3 %, après une baisse de 5,5 % au premier trimestre, tandis que les exportations se sont effondrées de 25,5 %, après avoir reculé de 6,1 % au premier trimestre. La consommation des ménages a chuté de 11 % et les investissements des entreprises de 17,8 %.

La tendance négative du PIB au premier semestre 2020 est liée à l’arrêt des activités “non essentielles” dans le cadre de l’endiguement mis en place entre la mi-mars et le début mai”, a déclaré le bureau.

Elle a ajouté que “la levée progressive des restrictions conduit à une reprise graduelle de l’activité économique en mai puis en juin, après un point bas atteint en avril”.

Ces chiffres surviennent un jour après que l’Allemagne ait enregistré une contraction trimestrielle record de 10,1 % de son PIB.