13 août 2020

La flambée de virus en Espagne incite le Royaume-Uni et la France à mettre en garde les touristes

Les autorités espagnoles ont averti que le pays pourrait être confronté au début d’une deuxième grande épidémie de coronavirus. Cette annonce a incité le Royaume-Uni à remettre l’Espagne sur sa liste de pays à risque à partir de dimanche.

“Suite à un changement significatif au cours de la semaine dernière, à la fois dans le niveau et le rythme de changement des cas confirmés, l’Espagne a été retirée de la liste des pays où les personnes ne doivent pas s’isoler lorsqu’elles arrivent sur le site UK″, a déclaré le ministère des transports dans un communiqué.

Au début de ce mois, environ 160 000 personnes en Catalogne sont retournées en isolement. Le pays a réussi à ralentir le nombre de nouvelles infections après le pic du mois d’avril, mais juste au moment où les restrictions ont été levées, une nouvelle vague d’infections est apparue, principalement autour des villes catalanes de Barcelone et de Lérida.

La Catalogne a ordonné la fermeture de tous les lieux de vie nocturne pendant 15 jours et a imposé un couvre-feu de minuit dans les bars de Barcelone et de Lérida et de leurs environs.

La France et la Belgique se sont jointes au Royaume-Uni pour recommander aux voyageurs d’annuler leurs projets de vacances à Barcelone et ses plages voisines très fréquentées. Le premier ministre français Jean Castex a exhorté les citoyens français à ne pas se rendre en Catalogne en raison de la recrudescence des nouvelles infections.

Les médias espagnols ont rapporté que, selon une nouvelle enquête, le nombre de décès causés par le virus dans le pays pourrait être supérieur de près de 60 % au chiffre officiel de 28 432. Si ce chiffre est exact, cela ferait de l’épidémie espagnole la deuxième plus meurtrière d’Europe après celle de la Grande-Bretagne.