14 août 2020

La Fed américaine devrait maintenir des taux proches de zéro pendant quelques années pour stimuler l’économie

Selon les économistes, la Réserve fédérale américaine devrait fournir davantage d’orientations lors de sa réunion politique de la semaine prochaine afin de signaler son intention de maintenir les taux d’intérêt près de zéro pendant quelques années et d’aider l’économie à traverser la pandémie de Covid-19.

“Un des résultats sur lequel nous devrions pouvoir compter lors de la réunion de juin est le retour du résumé des projections économiques (SEP)”, a déclaré Jay H. Bryson, économiste en chef par intérim de Wells Fargo Securities, dans un rapport.

“Nous pensons que cela pourrait ouvrir la porte à une orientation implicite vers l’avenir, un outil annoncé par les décideurs politiques avant la crise actuelle comme un mécanisme principal pour influencer la politique”, a-t-il déclaré.

La Fed publie habituellement le SEP trimestriel quatre fois par an, qui expose les attentes des responsables de la Fed en matière de croissance, d’inflation, de chômage et de taux d’intérêt à court terme, a indiqué l’agence de presse chinoise Xinhua.

Mais la banque centrale n’a pas publié le SEP en mars, car l’évolution de la pandémie de Covid-19 a empêché les responsables de la Fed de fournir des prévisions économiques fiables.

Selon M. Bryson, la prochaine réunion de la Fed, les 9 et 10 juin, comprendra probablement la première mise à jour du SEP depuis décembre dernier.

“Plutôt que de fournir des directives explicites, les membres du comité pourraient implicitement signaler que le taux des fonds fédéraux n’augmentera probablement pas jusqu’en 2022 au moins par des changements dans le pointillé”, a déclaré M. Bryson, en se référant aux prévisions individuelles des responsables de la Fed sur le taux des fonds fédéraux.

LIRE AUSSI : Les ministres du G7 réaffirment leur engagement bilatéral d’allégement de la dette des pays les plus pauvres

“Bien que la réaction du marché à une telle décision soit probablement relativement faible étant donné qu’elle semble être le scénario de base du marché, elle renforcerait au moins l’idée”, a-t-il déclaré.

Roberto Perli, ancien membre du personnel de la Fed et aujourd’hui responsable de la recherche en politique mondiale chez Cornerstone Macro, s’attendait également à ce que le SEP montre que les responsables de la Fed ne voulaient pas augmenter les taux avant 2022.

Ryan Sweet, un économiste de Moody’s Analytics, a estimé que la banque centrale penche vers une orientation prospective basée sur les résultats, similaire mais non identique à celle utilisée lors de la dernière récession.

La Fed a réduit les taux d’intérêt à près de zéro lors de deux réunions non programmées en mars et a commencé à acheter des quantités massives de titres du Trésor américain et de titres adossés à des créances hypothécaires d’agences pour réparer les marchés financiers.

Elle a également dévoilé de nouveaux programmes de prêts pour fournir jusqu’à 2 300 milliards de dollars afin de soutenir l’économie en réponse à la pandémie.

Le ministère du commerce a indiqué la semaine dernière que l’activité économique au premier trimestre s’est contractée à un taux annuel de 5 % selon une deuxième estimation, soit 0,2 point de pourcentage de moins que l’estimation anticipée.

Les retombées de la pandémie de Covid-19 réduiront la taille de l’économie américaine de 7,9 billions de dollars au cours de la prochaine décennie, ont révélé lundi de nouvelles projections publiées par le Bureau du budget du Congrès.