12 août 2020

La Cour suprême de Turquie ouvre la voie à la transformation de Sainte-Sophie en mosquée

La plus haute cour administrative de Turquie a statué vendredi que la conversion de la Sainte-Sophie d’Istanbul en musée en 1934 était illégale, ouvrant ainsi la voie à sa reconversion en mosquée.

Avant de devenir un musée, Sainte-Sophie, la cathédrale patriarcale grecque de l’époque byzantine, construite au VIe siècle, a été transformée en mosquée ottomane après la conquête de l’arrière ville de Constantinople par Mehmet le Conquérant en 1453.

Erdogan avait demandé aux responsables gouvernementaux de mener une étude approfondie sur la manière de changer le statut de musée de la Sainte-Sophie d’Istanbul, en citant que sa conversion en musée était une “très grosse erreur”.

Sa prédésignation comme mosquée faisait partie de la campagne préélectorale du président turc, la demande populaire étant de plus en plus forte, alors que son annonce a suscité de vives critiques internationales, la Grèce accusant Ankara de raviver “un sentiment nationaliste et religieux fanatique”.

Suite à la décision de la cour, Erdogan a signé le décret d’ouverture de la Sainte-Sophie d’Istanbul en tant que mosquée, et a partagé sur son twitter une copie de ce décret disant que la décision avait été prise de remettre le contrôle de la mosquée Ayasofya à la direction religieuse du pays et de la rouvrir au culte.

Il devrait prononcer un discours vendredi peu avant 21 heures, heure locale.