5 août 2020

La confiance des consommateurs américains s’effrite en juillet avec la flambée des infections à Covid-19

La confiance des consommateurs américains s’est effondrée en juillet en raison d’une flambée des infections à Covid-19 dans tout le pays, ce qui menace la reprise de l’économie après une récession sans précédent causée par la pandémie.

Le Conference Board a déclaré mardi que son indice de confiance des consommateurs est tombé à 92,6 ce mois-ci, contre 98,3 en juin.

Les économistes interrogés par Reuters avaient prévu que l’indice tomberait à 94,5 en juillet.

La réouverture d’entreprises a stimulé l’activité économique ces derniers mois, mais le pays peine à contenir la résurgence de nouveaux cas de coronavirus, ce qui oblige certaines autorités des régions du Sud et de l’Ouest, durement touchées, à fermer à nouveau des entreprises ou à interrompre les réouvertures.

“De fortes baisses ont été enregistrées dans le Michigan, la Floride, le Texas et la Californie, sans doute en raison de la résurgence de Covid-19”, a déclaré Lynn Franco, directeur principal des indicateurs économiques au Conference Board.

“Pour l’avenir, les consommateurs sont devenus moins optimistes sur les perspectives à court terme de l’économie et du marché du travail et restent discrets sur leurs perspectives financières”.

Le nombre de personnes présentant des demandes d’allocations de chômage a augmenté à la mi-juillet pour la première fois depuis la fin mars, lorsque les fermetures d’entreprises non essentielles ont presque paralysé l’économie.

L’économie est entrée en récession en février.

L’indicateur de la situation actuelle de l’enquête du Conference Board, basé sur l’évaluation par les consommateurs des conditions actuelles des entreprises et du marché du travail, est passé de 86,7 en juin à 94,2 ce mois-ci. L’indice des attentes, qui repose sur les perspectives à court terme des consommateurs en matière de revenus, d’activité économique et de marché du travail, a chuté à 91,5, contre 106,1 en juin.

La part des consommateurs qui s’attendent à une augmentation de leur revenu a peu changé, à 15,1 % ce mois-ci, et la proportion de ceux qui anticipent une baisse est passée de 14,1 % à 15 %.